Écrire 200 familles menaçées par les éboulements

AU 35/10, MDE 12/008/2010, 16 février 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 30 MARS 2010 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. À Manshiyet Nasser, un quartier informel dans l’est du Caire, en Égypte, 200 familles courent un danger imminent en raison du risque élevé d’éboulement, qui pourrait les blesser gravement ou les tuer. À ce jour, les autorités ne les ont pas encore relogées. Zamzam Mohamed Abdel Nabi, 35 ans, son mari, Mohamed Hassan, un boulanger de 40 ans, et leurs deux enfants, Alaa et Hussein, sont l’une des 200 familles, environ, qui sont en danger à Manshiyet Nasser. Ces familles louent des appartements dans des immeubles de trois à cinq étages situés au bout de la rue al Meadessa, juste à coté de la colline rocheuse du Moqattam. Il existe un grand risque que des rochers se détachent des parois et tombent sur ces bâtiments, construits juste en-dessous. En 2009, des géologues experts engagés par le gouvernorat du Caire ont à plusieurs reprises signalé que les habitants de la zone d’al Meadessa couraient un danger imminent. Les familles n’ont toutefois pas été évacuées en lieu sûr et vivent dans la peur constante de cette menace pour leur santé et leur vie. On ne leur pas proposé de relogement, définitif ou temporaire. Les habitants affirment qu’ils n’ont pas les moyens d’aller vivre ailleurs d’eux-mêmes à cause de leurs faibles revenus et parce qu’ils dépendent de l’économie informelle du quartier ou de celle du vieux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir