Écrire Disparition de Pattani Razeek, défenseur des droits humains

AU 40/10, ASA 37/004/2010, 18 février 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er AVRIL 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. On est sans nouvelles de Pattani Razeek, défenseur des droits humains, depuis qu’il a, selon toute apparence, été enlevé le 11 février dans la ville de Polonnaruwa, dans la province du Centre-Nord. Il est à craindre qu’il n’ait été victime d’une disparition forcée et qu’il ne soit torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. On ignore quelles dispositions les autorités ont prises pour enquêter sur cette affaire. Pattani Razeek, 55 ans, est à la tête du Community Trust Fund (CTF), une ONG sri-lankaise dont le siège se trouve dans la ville de Puttalam, dans la province du Nord-Ouest. Il revenait d’une visite avec des collègues du CTF lorsqu’une camionnette blanche les a contraints à s’arrêter. Pattani Razeek s’est approché des occupants de la camionnette et ils ont échangé des salutations en arabe. Il est retourné vers ses collègues et leur a dit qu’il allait se joindre aux passagers de la camionnette, qui, d’après lui, se rendaient à Valaichchenai, une ville de la province de l’Est. Il a assuré à ses collègues qu’il les rejoindrait plus tard. Or, ils ne l’ont pas revu et il n’est jamais rentré chez lui. Le 16 février, la famille de Pattani Razeek a obtenu des relevés d’appels passés de et vers son téléphone portable. Ces documents ont fait apparaître qu’un certain nombre d’appels de courte durée avaient été passés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !