Écrire Des centaines de manifestants dans la ville de Sucre ...

AMR 18/006/2007 - AU 318/07 ... Personnes tuées : Gonzalo Durán Carazani (h), Juan Carlos Serrudo Murrillo(h),José Luis Cardozo (h) Amnesty International craint pour la sécurité des manifestants de la ville méridionale de Sucre, située dans le département de Chuquisaca, depuis les violents affrontements qui les ont opposés à la police, les 24 et 25 novembre, et qui se sont soldés par la mort de trois personnes. Au cours de la deuxième journée de violences, les autorités ont ordonné le retrait des forces de police afin de contenir les affrontements. Le mouvement de protestation a débuté alors qu’au moins 138 membres de l’Assemblée constituante favorables au gouvernement siégeaient dans une école militaire de Sucre en vue d’approuver les grandes lignes d’un projet de nouvelle Constitution, lors d’une réunion boycottée par les représentants de l’opposition. Le 24 novembre, Gonzalo Duran Carazani, manifestant, a succombé à une blessure par balle. Juan Carlos Serrudo Murrillo, un étudiant de vingt-cinq ans, est mort le 25 novembre après avoir été touché à la poitrine par une grenade lacrymogène tirée sur la foule par la police. José Luis Cardozo, un autre manifestant, est mort le 26 novembre des suites d’une blessure par balle reçue au cours des troubles. Le 24 novembre, d’après les informations relayées par la presse bolivienne et internationale, la police a fait usage de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc afin de disperser les milliers de manifestants, qui étaient armés de pierres et de bâtons. Le (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.