Écrire Un détenu battu, Mohamed Farid Farag Farrag, se voit refuser l’accès aux soins

AU 45/10, MDE 12/010/2010 Début février, un linguiste égyptien, Mohamed Farid Farag Farrag, a été battu dans la prison où il est détenu, en Égypte, et n’a pas reçu de soins depuis. Il mène actuellement une grève de la faim pour protester contre les mauvais traitements qu’il a subis. Cet homme est maintenu en détention depuis novembre 2007 sans avoir été jugé ni même inculpé. Mohammed Farid Farag Farrag, 38 ans, linguiste, a été maintenu en détention administrative dans plusieurs prisons depuis son arrestation, en novembre 2007. Il n’a fait l’objet d’aucune enquête ou inculpation et le ministère égyptien de l’Intérieur a ignoré plusieurs décisions de justice ordonnant sa remise en liberté. Depuis juillet 2009, Mohammed Farid Farag Farrag est détenu à la prison de Walid al Gadid, à al Kharga, dans le Désert occidental, à plus de 600 kilomètres de l’endroit où vit sa famille. Au début du mois de février 2010, sa cellule a été fouillée. Il a demandé aux gardiens de faire attention à ses livres, ce qui lui a valu un passage à tabac. Il a été placé à l’isolement et ses livres ont été détruits. Sa famille a déclaré à Amnesty International qu’il avait déjà des problèmes aux reins et au cœur et qu’il n’avait pas reçu les soins nécessaires pour les blessures à la tête qu’il a reçues lorsqu’il a été battu. Il mène actuellement une grève de la faim : il réclame des soins médicaux appropriés et demande à rencontrer un représentant du bureau du procureur pour se plaindre des mauvais traitements subis en prison. Sa famille a porté plainte le 17 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.