Écrire Cinquante-sept personnes libérées, beaucoup d’autres toujours condamnées à mort

Action complémentaire sur l’AU 108/09, AFR 54/006/2010, 25 février 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 08 AVRIL 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le 24 février, 57 personnes soupçonnées d’appartenir au Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE, un groupe d’opposition armée soudanais) et dont certaines avaient été condamnées à la peine capitale ont été libérées d’une prison située à Khartoum, la capitale du Soudan, dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu. Beaucoup d’autres personnes jugées par les tribunaux d’exception antiterroristes sont toujours dans le quartier des condamnés à mort. Le gouvernement soudanais a fait arrêter des centaines de personnes soupçonnées d’avoir été mêlées à l’attaque lancée par le MJE sur Khartoum, la capital du pays, en mai 2008. Les tribunaux d’exception antiterroristes en ont condamné 106 à la peine capitale. Tous les condamnés sont détenus à la prison de Kober, à Khartoum. L’un d’eux a succombé à la tuberculose en 2009, alors qu’il était en détention. Toutes les personnes condamnées à mort sont des hommes qui ont été reconnus coupables de crimes tels que la guerre contre l’État et l’appartenance à une organisation terroriste, supposée être le MJE. Ces hommes n’ont pas bénéficié de procès équitables. La plupart d’entre eux ont été torturés ou ont subi d’autres mauvais traitements ; beaucoup se sont vu arracher des « aveux » sous la tortue et un grand nombre de ces personnes n’a pas pu consulter d’avocat avant le début de leur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.