Écrire Estela Ángeles Mondragón, une avocate en danger après l’homicide de son compagnon

AU 48/10, AMR 41/017/2010 Ernesto Rábago Martínez, un avocat, a été tué par balle à son cabinet de Chihuahua, une ville du nord du Mexique. Sa compagne et associée, Estela Ángeles Mondragón, et lui avaient déjà été menacés et agressés parce qu’ils représentaient une communauté indigène impliquée dans un conflit foncier. Estela Ángeles Mondragón et sa fille courent un grave danger. Ernesto Rábago a été tué par balle le 2 mars au cabinet qu’il partageait avec sa compagne et associée, Estela Mondragón. Ces deux avocats représentaient un groupe de personnes appartenant au peuple indigène tarahumara (rarámuri) et originaires du village de Bakéachi, dans la commune de Carichí (État de Chihuahua). Une partie des terres sur lesquelles vit cette communauté est occupée illégalement par des propriétaires de ranch. Le 5 février, un tribunal agraire – instance chargée de statuer sur les conflits fonciers – a ordonné aux propriétaires de ranch de quitter ces terres et de les restituer à la communauté indigène. Ernesto Rábago et Estela Mondragón ont tous les deux soutenu Bowerasa, une organisation caritative créée pour aider la communauté indigène de Bakéachi dans les domaines sanitaire, éducatif et juridique. Le 18 février, la fille d’Ernesto Rábago et Estela Mondragón a été blessée par balle au bras alors qu’elle était assise dans sa voiture, stationnée dans son garage. Selon Estela Mondragón, les autorités n’ont pas enquêté sur la possibilité que cette attaque soit liée aux activités menées pas son compagnon et elle-même. Avant cela, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse