Écrire Juan Manuel Martínez, militant et Alba Cruz, avocate, sont menacés

AU 52/10, AMR 41/018/2010, 10 mars 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 AVRIL 2010 . Verifiez auprès de votre section, s’il faut encore intervenir après cette date Juan Manuel Martínez, un militant politique de l’État d’Oaxaca, et Alba Cruz, son avocate, ont été menacés. Juan Manuel Martínez, qui a récemment été libéré de prison, risque d’être de nouveau arrêté et inculpé pour le même crime sur la base des mêmes éléments. Juan Manuel Martínez a été arrêté en 2008 pour le meurtre du journaliste américain Brad Will, mais il a été libéré en 2010, après qu’un tribunal fédéral eut estimé que les charges retenues contre lui n’étaient pas fondées. Pendant sa détention, il a été menacé et intimidé par des hommes venus le voir. Au début du mois de décembre 2009, l’un de ces hommes lui a dit : « dis à ton avocate de se tenir tranquille, elle en a trop fait, elle devrait arrêter de faire autant de bruit - on sait où vous habitez, vous et vos proches ». Le même mois, des hommes ont été vus en train de prendre des photos des enfants de Juan Manuel Martínez à leur école. Une nuit, toujours en décembre, le chien de la famille a été abattu. L’avocate de Juan Manuel Martínez, Alba Cruz, a également subi à plusieurs reprises des attaques et des menaces. Depuis septembre 2009, sa voiture a été détériorée trois fois : quelqu’un a d’abord dévissé ses roues, puis ses pneus ont été lacérés, et la troisième fois une autre voiture l’a emboutie alors qu’elle était garée. À deux reprises une autre voiture a percuté celle d’Alba Cruz pendant que l’avocate (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir