Écrire Edward Jerome Harbison (h), Noir, 52 ans

AMR 51/143/2007 - AU 246/07 Edward Jerome (« E.J. ») Harbison doit être exécuté le 26 septembre dans l’État du Tennessee. Il a été condamné à mort en 1985 pour le meurtre d’Edith Russell, commis en 1983. Il est dans le couloir de la mort depuis plus de vingt ans. Edith Russell, une femme blanche de soixante-deux ans, a été tuée chez elle, à Chattanooga, dans l’après-midi du 15 janvier 1983. De toute évidence, elle a surpris des cambrioleurs dans son appartement, en rentrant chez elle, a été frappée au moyen d’un objet lourd et a succombé à de multiples fractures du crâne. Après avoir retrouvé des objets volés chez elle, la police a arrêté David Schreane, qui a conduit celle-ci à un vase en marbre dérobé lors du cambriolage. E.J. Harbison a été appréhendé et a « avoué » avoir tué Edith Russell ; il a déclaré l’avoir frappée avec le vase lorsqu’elle les avait surpris chez elle, alors que Schreane et lui étaient en train de partir. Au cours de son procès, E.J. Harbison, qui n’avait pas d’antécédents judiciaires, a affirmé que la police lui avait arraché des « aveux » sous la contrainte, lui dictant ce qu’il devait dire. Il a plaidé non coupable. Les jurés ont été informés qu’ils pouvaient déclarer Harbison coupable de meurtre avec circonstances aggravantes s’ils estimaient que l’homicide avait été prémédité. La préméditation serait difficile à démontrer, étant donné que les cambrioleurs étaient entrés dans l’appartement alors qu’il n’y avait personne, et que rien ne prouvait que Harbison avait emmené une arme sur les lieux. Le jury (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.