Écrire Edwin Nebolisa Nwakaeme, défenseur des droits humains en détention

AU 61/10, AFR 27/002/2010, 12 mars 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 AVRIL 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Edwin Nebolisa Nwakaeme, le fondateur et directeur d’une organisation gambienne de défense des droits humains, est maintenu en détention et risque d’écoper d’une peine de six mois de prison. Son procès est en cours. Edwin Nebolisa Nwakaeme, ressortissant nigérian, dirige l’ONG Africa in Democracy and Good Governance (ADG) depuis 2006. Il est accusé d’avoir « fourni de faux renseignements à un représentant de l’État » : bien que l’organisation soit officiellement immatriculée comme une organisation caritative, elle pourrait ne pas avoir le statut d’organisation non gouvernementale. Cette accusation semble liée au fait que l’organisation ait écrit à la fille du président de Gambie en novembre 2009, la nommant ambassadrice d’ADG pour la Journée mondiale pour la prévention des abus contre les enfants. Edwin Nebolisa Nwakaeme a été appréhendé une première fois le 22 février par les services de l’immigration, mais il a été relâché trois jours plus tard. Il a de nouveau été arrêté le 1er mars et est maintenu en détention depuis. Il a été déféré à la justice le 8 mars ; il était accusé d’avoir fourni de « faux renseignements » mais il a refusé de plaider coupable ou non coupable ce jour-là car il n’était pas accompagné d’un avocat. Il a été présenté devant un tribunal pour la seconde fois le 10 mars et accusé d’avoir « fourni au bureau du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir