Écrire Un militant politique , Heshmatollah Tabarzadi, risque la torture

AU 66/10, MDE 13/033/2010 Heshmatollah Tabarzadi (connu sous le surnom d’Heshmat), journaliste et chef d’un parti politique interdit en Iran, est détenu à la prison d’Evin, à Téhéran (la capitale du pays), où il risque fortement d’être torturé. Il a été arrêté peu après avoir rédigé un article pour un journal international d’origine américaine. Son arrestation pourrait être liée à cet article. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. Heshmatollah Tabarzadi, 53 ans, est à la tête du Front démocratique d’Iran, un parti d’opposition interdit dans le pays. Cet homme a été arrêté chez lui, à Téhéran, le 27 décembre 2009. D’importantes manifestations contre le gouvernement avaient eu lieu dans tout le pays plus tôt dans la journée. Il a été arrêté par des agents des renseignements faisant partie des pasdaran (gardiens de la révolution) dont le mandat d’arrêt n’était pas valable. Son ordinateur, son carnet d’adresses, ses albums photos, ses enregistrements vidéo, son fax et son téléphone portable ont été confisqués. Heshmatollah Tabarzadi est inculpé pour « insultes envers le Guide suprême », « insultes envers la République islamique d’Iran » et « agissements contre la sécurité nationale ». Depuis son arrestation, il n’a pas été autorisé à voir son avocat. Il a cependant reçu au moins deux visites de ses proches et a pu les appeler à plusieurs reprises, bien que les autorités carcérales aient surveillé ces appels. Durant son interrogatoire, il a été battu alors qu’il avait les yeux bandés, et les agents des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.