Écrire Ramzi Romdhani : prisonnier tunisien risque fortement d’être torturé

Action complémentaire sur l’AU 130/09, MDE 30/009/2010, 24 mars 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 MAI 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Ramzi Romdhani, qui purge une longue peine à la prison de Mornaguia, près de Tunis, n’est plus autorisé à recevoir de visites de sa famille depuis le 4 février 2010. La dernière fois qu’il a pu parler à ses proches, il leur a indiqué qu’il était détenu à l’isolement et qu’on avait menacé de le torturer. Il a déjà signalé avoir subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements à trois reprises au moins en 2009. Il risque d’être à nouveau victime de ce type d’atteintes. Le 4 février, Ramzi Romdhani a expliqué à sa famille qu’un haut responsable de la prison de Mornaguia avait menacé de lui infliger des actes de torture ou d’autres mauvais traitements à la suite de son entretien avec le rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste. Celui-ci avait obtenu la permission de visiter la prison en janvier 2010. Ramzi Romdhani a indiqué à ses proches qu’il était détenu à l’isolement depuis le passage du rapporteur spécial. Il n’a pas été autorisé à recevoir leur visite depuis le 4 février. Ils ont été renvoyés six fois de suite et on les a empêchés à trois reprises de confier de la nourriture et des vêtements à des gardiens afin qu’ils les remettent à Ramzi Romdhani. Cela outrepasse largement les dispositions du droit tunisien, qui (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Fermez Guantánamo !

Cette prison de haute sécurité est devenue le symbole de violations massives de droits humains telles que la torture et les détentions illégales. Il est temps de la fermer : signez la pétition !