Écrire Ramzi Romdhani : prisonnier tunisien risque fortement d’être torturé

Action complémentaire sur l’AU 130/09, MDE 30/009/2010, 24 mars 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 MAI 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Ramzi Romdhani, qui purge une longue peine à la prison de Mornaguia, près de Tunis, n’est plus autorisé à recevoir de visites de sa famille depuis le 4 février 2010. La dernière fois qu’il a pu parler à ses proches, il leur a indiqué qu’il était détenu à l’isolement et qu’on avait menacé de le torturer. Il a déjà signalé avoir subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements à trois reprises au moins en 2009. Il risque d’être à nouveau victime de ce type d’atteintes. Le 4 février, Ramzi Romdhani a expliqué à sa famille qu’un haut responsable de la prison de Mornaguia avait menacé de lui infliger des actes de torture ou d’autres mauvais traitements à la suite de son entretien avec le rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste. Celui-ci avait obtenu la permission de visiter la prison en janvier 2010. Ramzi Romdhani a indiqué à ses proches qu’il était détenu à l’isolement depuis le passage du rapporteur spécial. Il n’a pas été autorisé à recevoir leur visite depuis le 4 février. Ils ont été renvoyés six fois de suite et on les a empêchés à trois reprises de confier de la nourriture et des vêtements à des gardiens afin qu’ils les remettent à Ramzi Romdhani. Cela outrepasse largement les dispositions du droit tunisien, qui (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.