Écrire Hisham Bashraheel, un rédacteur en chef libéré au Yémen

Action complémentaire sur l’AU 03/10, MDE 31/008/2010, 26 mars 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 MAI 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hisham Bashraheel, rédacteur en chef d’un journal yéménite, a été libéré sous caution après avoir été détenu sans inculpation pendant près de trois mois. Ses deux fils, qui sont adultes, sont toujours en détention provisoire mais n’ont pas été inculpés d’une quelconque infraction. Leur détention semble être liée uniquement au fait que leur journal a couvert des manifestations dans le sud du Yémen. Hisham Bashraheel, rédacteur en chef du quotidien Al Ayyam âgé de 66 ans, a été libéré sous caution le 25 mars. Hisham et Hani Bashraheel, un de ses fils, ont été arrêtés le 6 janvier. Son autre fils, Muhammad Bashraheel, a été arrêté le 5 janvier. Les deux fils d’Hisham Bashraheel travaillaient également pour Al Ayyam. Ces trois hommes ont été détenus au service des enquêtes criminelles, à Aden, une ville du sud du pays. Ils ont d’abord été détenus au secret, avant de pouvoir finalement entrer en contact avec leurs proches et leurs avocats. L’état de santé d’Hisham Bashraheel s’est, semble-t-il, détérioré pendant son incarcération. Ce rédacteur en chef a été accusé d’avoir constitué une bande armée à la suite d’une manifestation devant les locaux d’Al Ayyam, à Aden, à laquelle ses fils et lui avaient pris part. Cette manifestation a commencé le 4 janvier, soit huit mois après l’interdiction effective d’impression et de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition