Écrire Oswaldo Álvarez Paz et quatre autres détracteurs du gouvernement vénézuélien arrêtés

AU 346/09, AMR 53/004/2010, 1er avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 MAI 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Oswaldo Álvarez Paz a été arrêté le 22 mars, après avoir critiqué le gouvernement du Venezuela à la télévision. Quatre autres personnes ayant ouvertement dénigré le gouvernement doivent également répondre d’accusations mensongères motivées par des considérations politiques ; deux de ces personnes sont en détention depuis plusieurs mois. Oswaldo Álvarez Paz, ancien gouverneur de l’État de Zulia, a été arrêté le 22 mars et inculpé d’« incitation publique à la délinquance » et de « diffusion de fausses informations ». Il a été interpellé après avoir déclaré sur la chaîne Globovisión TV, le 8 mars, que le Venezuela était devenu un paradis pour le trafic de stupéfiants, et avoir cité les accusations portées par un tribunal espagnol selon lesquelles le gouvernement soutiendrait des groupes d’opposition armés. Le placement en détention d’Oswaldo Álvarez Paz s’inscrit dans une vague d’arrestations et d’inculpations visant les personnes critiques à l’égard du gouvernement. La juge María Lourdes Afiuni et Richard Blanco sont également en détention. María Lourdes Afiuni a été arrêtée le 10 décembre 2009 et accusée d’avoir aidé un banquier à fuir le pays. Juste avant son arrestation, le président vénézuélien l’avait publiquement accusée de corruption. Le groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire ainsi que les rapporteurs spéciaux sur (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse