Écrire Mohamed Adam Abdallah et d’Ishaq Fadl Dafallah, réfugiés soudanais, risquent un retour forcé

AU 76/10, MDE 12/017/2010, 9 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 MAI 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités égyptiennes ont, semble-t-il, l’intention de renvoyer de force deux réfugiés soudanais dans leur pays le 12 avril. Il s’agit de Mohamed Adam Abdallah et d’Ishaq Fadl Dafallah. S’ils sont expulsés, ils risquent fortement d’être torturés ou de subir d’autres mauvais traitements au Soudan. Mohamed Adam Abdallah et Ishaq Fadl Dafallah ont été arrêtés le 4 août 2009 dans la ville de Sheikh Zuwayid, près de la frontière entre l’Égypte et Israël. Selon leurs déclarations, ils s’y étaient rendus afin d’apporter une aide à des réfugiés et demandeurs d’asile soudanais. Des centaines de réfugiés soudanais ou originaires d’autres pays ont été arrêtés dans cette région et détenus dans des postes de police ou des prisons. Les autorités égyptiennes ont affirmé que les deux hommes cités étaient soupçonnés d’avoir tenté de passer illégalement la frontière. Des dizaines de réfugiés, de migrants et de demandeurs d’asile accusés de la même infraction ont été jugés devant des tribunaux militaires et condamnés à un an d’emprisonnement ainsi qu’à une amende de 2 000 livres égyptiennes (environ 270 euros). D’autres – au moins 19 en 2009 et 12 depuis le début de l’année 2010 – ont été abattus par des gardes-frontière égyptiens. Mohamed Adam Abdallah et Ishaq Fadl Dafallah n’ont pas eu la possibilité de consulter un avocat pendant leur détention ni de contester (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.