Écrire Un objecteur de conscience, Enver Aydemir, condamné

Action complémentaire sur l’AU 04/10, EUR 44/006/2010 8 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 MAI 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le 29 mars, un tribunal militaire a condamné l’objecteur de conscience Enver Aydemir à dix mois d’emprisonnement pour « désertion ». Cette peine a été réduite à quatre mois en raison du temps qu’il a déjà passé en détention. Son avocat a déclaré à Amnesty International qu’Enver Aydemir avait été libéré mais qu’il avait été immédiatement conduit à l’unité militaire de Bilecik, où il a de nouveau refusé d’effectuer son service militaire pour des raisons de conscience. Enver Aydemir a été présenté devant le procureur le lendemain et inculpé d’« insubordination persistante ». Il a été placé en détention à la prison militaire d’Eski ?ehir dans l’attente de son procès. En raison de son refus d’effectuer son service militaire, l’objecteur de conscience Enver Aydemir devait déjà répondre devant un juge de deux inculpations pour insubordination, auxquelles s’ajoute désormais une inculpation pour « insubordination persistante ». Les deux accusations d’insubordination seront examinées par un tribunal militaire, la première le 22 avril et la seconde le 2 juin. La date de l’audience pour l’accusation d’« insubordination persistante » n’a pas encore été déterminée. L’avocat d’Enver Aydemir a indiqué à Amnesty International qu’il a fait appel de sa condamnation pour désertion. Au cour de la période qu’il a passée à la prison militaire d’Eski (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse