Écrire Plus de 50 000 personnes menacées d’expulsion forcée

AU 80/10, AFR 32/004/2010, 15 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 MAI 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités kenyanes s’apprêtent à expulser de force plus de 50 000 personnes. La plupart d’entre elles vivent dans des installations de fortune le long des voies ferrées du pays, en particulier à Nairobi, la capitale. Ces expulsions doivent servir à libérer de la place afin d’aménager le réseau ferroviaire mais elles laisseront ces personnes sans ressources. Le 21 mars, Kenya Railways, la société nationale des chemins de fer, a fait paraître dans les journaux une annonce avertissant les personnes vivant et travaillant dans des cabanes près des voies ferrées qu’elles seraient poursuivies si elles ne démantelaient pas leurs abris dans un délai de 30 jours. Une expulsion forcée d’une telle ampleur va probablement entraîner un recours excessif à la force de la part de la police ou de toute autre autorité chargée de mener l’opération. Cette expulsion implique la destruction des abris de ces personnes et des étals qu’elles utilisent pour vendre tout ce qu’elles peuvent, notamment des légumes. Les personnes concernées par l’arrêté d’expulsion habitent et travaillent sur des terrains réservés au chemin de fer qui s’étendent sur environ 30 mètres de chaque côté des voies. Elles vivent là depuis des années. En 30 jours, elles n’ont pas le temps de trouver un autre endroit où s’installer. Étant donné que le gouvernement ne leur a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.