Écrire Danger persistant pour un réfugié soudanais

Action complémentaire sur l’AU 76/10, MDE 12/018/2010…, 16 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MAI 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ishaq Fadl Dafallah, réfugié soudanais, pourrait être renvoyé de force au Soudan par les autorités égyptiennes le 19 avril. Il risque très fortement d’être torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements s’il retourne dans son pays. En raison de fortes pressions, exercées notamment par des organisations internationales de défense des droits humains, Mohamed Adam Abdallah et Ishaq Fadl Dafallah n’ont finalement pas été renvoyés de force dans leur pays le 12 avril comme s’y attendaient les observateurs. Mohamed Adam Abdallah a été transféré au Caire depuis le poste de police d’Assouan, lieu duquel il semblait pourtant qu’il serait expulsé par bateau vers le Soudan. Il se trouve toujours en détention au Caire. Ishaq Fadl Dafallah a quant à lui été transféré du Caire au poste de police d’Assouan le 11 avril, ce qui donne à penser qu’il risque de faire l’objet d’un retour forcé vers le Soudan le 19 avril. Des avocats ont formé un recours contre la décision des autorités égyptiennes d’expulser ces deux hommes vers le Soudan ; la justice se prononcera au cours de la semaine du 19 avril. Ils font tous deux partie de l’ethnie zaghawa, installée au Darfour (ouest du Soudan) ; le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) leur a accordé en 2009 le statut de réfugié en Égypte car ils (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.