Écrire Six militants sahraouis en danger au Maroc

AU 82/10, MDE 29/010/2010, 16 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 MAI 2010 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Six prisonniers d’opinion sahraouis mènent une grève de la faim pour protester contre le fait qu’ils sont détenus au Maroc depuis plus de six mois sans avoir été jugés. Leurs familles sont extrêmement inquiètes pour leur santé. Ahmed Alansari, Brahim Dahane, Yahdih Ettarouzi, Rachid Sghir, Ali Salem Tamek et Saleh Labihi mènent une grève de la faim depuis la mi-mars à la prison de Salé, près de Rabat, la capitale du Maroc. Un sixième détenu, Saleh Labihi, qui n’a pas immédiatement pris part à la grève pour des raisons de santé, s’est joint aux cinq hommes par solidarité le 5 avril. Leurs avocats leur ont rendu visite le 12 avril et ont signalé que cinq des détenus ont été conduits à leur entretien en fauteuil roulant. Ils étaient si faibles qu’il leur était difficile de parler ou même de garder les yeux ouverts durant de longues périodes. Ali Salem Tamek est asthmatique et, selon sa famille, Brahim Dahane souffre de violents maux d’estomac. Ces six hommes, ainsi qu’une femme, Dakia Lashgar, ont été arrêtés le 8 octobre 2009 à l’aéroport Mohammed V, à Casablanca, à leur retour des camps de Tindouf, situés dans le sud-ouest de l’Algérie. Dakja Lashgar a été libérée à titre provisoire en janvier pour raisons médicales. Ces sept personnes appartiennent à diverses organisations de défense des droits humains et à d’autres groupes de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse