Écrire Une militante de l’opposition reçoit des menaces de mort

AU 83/10, AMR 37/006/2010, 16 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MAI 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une enseignante et militante de l’opposition ayant écrit des articles critiquant le coup d’état du 28 juin 2009 et le gouvernement de facto installé par la suite, a reçu plusieurs menaces de mort. On s’en est pris également à son véhicule. Un de ses collègues, lui aussi militant de l’opposition, a été tué le 23 mars. Rosa Margarita Vargas se rendait chez elle en voiture le 6 avril, de retour de l’école secondaire où elle enseigne, quand un chauffeur de taxi lui a dit de s’arrêter parce qu’il y avait un problème sur sa voiture. Rosa Margarita Vargas s’est rendue directement dans un garage où un mécanicien lui a dit que le pneu droit avant de son véhicule portait des traces de coups de couteau. L’établissement scolaire dans lequel travaille Rosa Margarita Vargas venait de rouvrir après l’assassinat de l’un des enseignants à la fin du mois de mars. D’anciens voisins de Rosa Margarita Vargas lui ont dit que le 11 avril deux hommes armés étaient venus là où elle habitait jusqu’en décembre 2009 et qu’ils avaient demandé où elle se trouvait. Du 9 au 12 avril, Rosa Margarita Vargas a reçu plusieurs appels téléphoniques d’un homme qui l’a menacée en lui disant qu’il fallait qu’elle cesse d’enquêter sur la mort de son collègue José Manuel Flores Arguijo. Il lui a dit que si elle insistait ou si elle travaillait avec le mouvement (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !