Écrire Des indigènes risquent d’être expulsés de force

AU 89/10, AMR 19/003/2010, 21 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 JUIN 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Environ 250 Guaranis-Kaiowás risquent d’être expulsés des terres ancestrales qu’ils occupent depuis quelques temps dans le sud-ouest du Brésil. Si cette expulsion a lieu, ces personnes devront vivre dans des conditions précaires au bord d’une autoroute. Le 25 novembre 2009, la communauté guarani-kaiowá de Kurussú Ambá, s’est réinstallée sur des terrains agricoles qui représentent une petite partie de leurs terres ancestrales, près du Rio Verde, dans la municipalité de Coronel Sapucaia (sud-ouest du Brésil). Jusque là, ses membres campaient près de l’autoroute MS-289. Un juge local a émis un avis d’expulsion le 10 mars 2010. Des avocats agissant pour le compte de la communauté indigène ont déposé un recours contre cette décision devant le tribunal fédéral régional, mais leur demande n’a pas encore été examinée. La communauté guarani-kaiowá de Kurussú Ambá pourrait être expulsée à tout moment. Cette communauté vit au bord de l’autoroute depuis quatre ans et tente régulièrement de récupérer les terres de ses ancêtres en les occupant. Durant toute cette période, les membres de la communauté ont en permanence été victimes de menaces et de violences. En 2007, au cours d’une autre expulsion qui faisait suite à une de ces occupations, Xuretê Julita Lopes, l’une des personnalités importantes de la communauté, a été tuée par balle ; un peu plus (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.