Écrire Sultan Fowsi Mohamed Ali (h) ; Ahmed Mohamed Tarah (h), ingénieur

AFR 25/023/2007 - AU 245/07 Sultan Fowsi Mohamed Ali et Ahmed Mohamed Tarah ont été arrêtés le 28 août à Jijiga, la capitale de l’Ogaden, région somalie située dans l’est du pays. Ils sont détenus au secret à la caserne de Jijiga et risquent de subir des tortures ou d’autres formes de mauvais traitements. Ces deux hommes sont des aînés respectés au sein de leur clan (Fowsi Mohamed Ali porte le titre de Sultan). Ils jouaient de longue date le rôle de médiateurs indépendants dans la résolution de conflits dans la région somalie, et étaient reconnus comme tels par les autorités. Sultan Fowsi Mohamed Ali et Ahmed Mohamed Tarah sont détenus illégalement et sans inculpation. Ils n’ont pas été présentés devant une autorité judiciaire dans les quarante-huit heures suivant leur interpellation, comme l’exige pourtant la loi. Selon certaines informations, leur arrestation visait à les empêcher de témoigner devant une mission d’enquête des Nations Unies dépêchée le 29 août dans la région somalie. Celle-ci était chargée de faire la lumière sur certaines allégations indiquant que l’armée bloquait l’acheminement de l’aide humanitaire à certaines régions et que des partisans présumés du Front de libération nationale de l’Ogaden (FLNO), un groupe armé d’opposition, avaient été tués. Amnesty International pense que Sultan Fowsi Mohamed Ali et Ahmed Mohamed Tarah sont détenus uniquement pour avoir dénoncé les atteintes aux droits humains perpétrées dans la région somalie, et qu’il s’agit par conséquent de prisonniers d’opinion. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.