Écrire Un syrien, Husam Radhwan el-Mar’i détenu au secret risque la torture

AU 93/10, MDE 12/019/2010, 22 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 JUIN 2010 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le ressortissant syrien Husam Radhwan el Mari a été arrêté à l’aéroport international du Caire le 12 avril 2010. Depuis, il est détenu au secret et l’on ignore où il se trouve. Il serait détenu par le Service de renseignement de la sûreté de l’État (SSI). Les prisonniers détenus par le SSI risquent de subir des actes de torture, en particulier lorsqu’ils sont maintenus au secret et dans des lieux inconnus. Peu après son arrivée à l’aéroport du Caire, le 12 avril 2010 à 13 heures, Husam Radhwan el Mari a téléphoné à un proche pour lui annoncer qu’il était détenu par les services de la sûreté de l’État. L’appel a brusquement été interrompu et sa famille n’a aucune nouvelle de lui depuis. On ignore pourquoi cet homme a été interpellé. Husam Radhwan el Mari arrivait du Yémen, où il vit avec sa femme et ses enfants. Bien que de nationalité syrienne, Husam Radhwan el Mari, qui a maintenant 33 ans, vit au Yémen depuis qu’il est enfant. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en arabe, en anglais ou dans votre propre langue) : ? dites-vous préoccupé(e) par le fait qu’Husam Radhwan el Mari soit détenu au secret par les forces de sécurité égyptiennes depuis le 12 avril, dans un lieu inconnu et dans des conditions équivalant à une disparition forcée ; ? exhortez les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse