Écrire Les personnes portées disparues ont été retrouvées, des militants sont toujours en danger

Action complémentaire sur l’AU 101/10, AMR 41/036/2010, 30 avril 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 JUIN 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Les deux journalistes et les trois militants des droits humains qui avaient disparu après une attaque contre des observateurs des droits humains à Oaxaca, au Mexique, ont été retrouvés le 29 avril. Cependant, les autorités n’ont pas fait assez d’efforts pour enquêter sur l’attaque. Les journalistes David Cilia et Erika Ramírez, ainsi que les militants Fernando Santiago, membre de l’organisation mexicaine Brigadas Indigenas, et David Venegas et Noé Bautista, de VOCAL, un groupe de l’État d’Oaxaca, se sont enfuis lorsque des hommes armés ont ouvert le feu sur une caravane internationale d’observateurs des droits humains dans la région où vivent les indigènes triquis, dans l’État d’Oaxaca (sud du Mexique), le 27 avril. Craignant pour leur vie, ils ont passé près de deux jours à attendre les secours dans des bois proches du lieu de l’embuscade. David Cilia, Erika Ramírez (la seule femme parmi les cinq portés disparus), David Venegas et Noé Bautista se sont cachés ensemble dans un ravin à la suite de l’attaque qui a coûté la vie à deux personnes. Pensant que les secours allaient arriver, ils ont attendu pendant pratiquement deux jours avant que David Venegas et Noé Bautista ne décident d’aller chercher de l’aide. Les deux hommes ont marché environ huit heures pour atteindre la ville de Juxtlahuaca, où (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !