Écrire Singapour. Pendaison imminente pour un jeune homme de 22 ans:Yong Vui Kong

Action complémentaire sur l’AU 296/09, ASA 36/001/2010, 14 mai 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 JUIN 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un Malaisien risque d’être exécuté d’un moment à l’autre à Singapour. Le 14 mai, la Cour d’appel a rejeté le recours qu’il avait formé contre sa condamnation à la peine de mort obligatoire, qui va à l’encontre du droit à un procès équitable. Yong Vui Kong, 22 ans, a été condamné à la peine capitale en janvier 2009 pour le trafic de 47 grammes de diamorphine (héroïne). Il avait dix neuf ans au moment des faits qui lui sont reprochés. La loi relative à l’usage illicite des stupéfiants en vigueur à Singapour rend la peine de mort obligatoire en cas de trafic de stupéfiants impliquant plus de 30 grammes d’héroïne, ce qui ne laisse aucune marge de manœuvre aux juges pour prendre en compte des circonstances atténuantes ou opter pour une sanction différente. Cette loi présume qu’il y a trafic de stupéfiants dans tous les cas de détention de plus de deux grammes d’héroïne. De ce fait, l’accusation n’a pas à démontrer l’existence d’un trafic, c’est à la défense de prouver le contraire. La législation va à l’encontre d’un droit humain fondamental : chaque personne a en effet le droit d’être présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie. Le président de Singapour a rejeté la demande de grâce de Yong Vui Kong le 1er décembre 2009. Le 2 décembre, la Haute Cour de Singapour a reporté son exécution, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.