Écrire Un soudanais Abdul Hamid al Fakki,risque d’être bientôt exécuté pour « sorcellerie »

AU 114/10, MDE 23/008/2010, 12 mai 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 JUIN 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un ressortissant soudanais, Abdul Hamid al Fakki, condamné à mort pour sorcellerie en 2007 par un tribunal d’Arabie saoudite, pourrait désormais être exécuté à tout moment. Abdul Hamid Bin Hussain Bin Moustafa al Fakki, environ 36 ans, a été arrêté le 8 décembre 2005 dans la ville de Médine par des mutawaeen, des membres du Comité pour la propagation de la vertu et la prévention du vice (CPVPV), la police religieuse saoudienne. Il était accusé d’avoir pratiqué la sorcellerie et avait été piégé par le CPVPV. Un homme travaillant pour le CPVPV a abordé Abdul Hamid al Fakki et lui avait demandé de préparer un sort qui amènerait son père à se séparer de sa seconde femme et à retourner avec sa première femme (qui était la mère de cet homme). Il semble qu’Abdul Hamid al Fakki ait accepté cette requête pour 6 000 riyals saoudiens (environ 1 300 euros). Il aurait fait payer un acompte de 2 000 riyals à l’homme et lui aurait demandé le nom de son père et de la nouvelle femme de ce dernier ainsi que celui de leurs mères. Il aurait ensuite accepté de revoir l’homme plus tard pour lui remettre le sort. Il s’est rendu à l’endroit convenu pour le rendez-vous et a été vu par des agents du CPVPV en train de monter dans la voiture de l’homme. Il a livré le sort, qui se présentait sous la forme de neuf morceaux de papier sur lesquels des codes étaient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.