Écrire Abdel Jalil al Basha (h), secrétaire général du parti Oumma Réforme et renouveau ...

...Yaqoub Yahya (h), ancien militaire, Kabbashi Khater Mohammed Ahmad (h), commerçant , Tawer Osman Tawer (h), 58 ans, ancien militaire, Ahmad Salman (h), 35 ans, secrétaire d’Abdel Jalil al Basha,ainsi que 22 autres personnes détenues à la prison de Kober, Khartoum-Nord, Soudan AFR 54/068/2007 - AU 322/07 Les cinq hommes nommés ci-dessus et 22 autres personnes sont actuellement détenus à la section principale de la prison de Kober à Khartoum, la capitale. Ils ont été arrêtés le 14 juillet 2007, ou peu après cette date, et ont été victimes d’actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements pendant leur longue période de détention au secret. Un certain nombre ont également été privés du droit de bénéficier de soins médicaux (voir l’AU 241/07, AFR 54/051/2007, 7 septembre 2007 et sa mise à jour). Au total, 27 personnes ont été inculpées de crimes contre l’État en vertu de l’article 50 du Code pénal de 1991 (atteinte à l’ordre constitutionnel) et de l’article 51 (actes de guerre contre l’État), qui prévoient la peine capitale. Le président du parti Oumma Réforme et renouveau, Mubarak al Fadel al Mahdi, considéré comme le « leader » du groupe, a été libéré de prison le 1er décembre, après l’abandon des charges retenues contre lui. Abdel Jalil al Basha, secrétaire général de ce mouvement, reste quant à lui privé de liberté. Amnesty International pense que les 27 prévenus sont peut-être des prisonniers d’opinion. Elle appelle les autorités soudanaises à les libérer, à moins qu’ils ne soient jugés dans les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse