Écrire Colombie, un complot visant à tuer Enrique Petro, un militant local, a été dévoilé

AU 116/10, AMR 23/018/2010, 17 mai 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 JUIN 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des paramilitaires colombiens projètent de tuer Enrique Petro, un militant local défendant les droits des communautés d’origine africaine. Sa vie est en danger. Le 9 mai, un homme lié à des groupes paramilitaires opérant dans la région d’Urabá (nord-ouest de la Colombie) s’est rendu au siège de la Commission Justice et paix, une ONG locale de défense des droits humains, à Bogotá. Cet informateur à indiqué au personnel de l’organisation qu’un membre d’un groupe paramilitaire qu’il connaissait, ainsi que d’autres paramilitaires présents dans la région, avaient reçu l’instruction de tuer Enrique Petro, un éminent militant qui œuvre en faveur des communautés afro-colombiennes des bassins du Curvaradó et du Jiguamiandó, dans le département du Chocó (nord-ouest de la Colombie). Les paramilitaires ont accusé Enrique Petro d’encourager les visites d’organisations de défense des droits humains nationales et internationales, qui viennent constater les violations des droits fondamentaux liées au développement massif des plantations de palmiers à huile dans la région. La Commission Justice et paix est l’une des organisations qui travaillent auprès des communautés afro-colombiennes de la région du Curvaradó et du Jiguamiandó, et signalent – aux niveaux national et international – les atteintes aux droits humains dont celles-ci sont victimes. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.