Écrire Un politicien soudanais et des sympathisants en détention

AU 119/10, AFR 54/017/2010 Quatre employés d’un journal affilié à un parti d’opposition soudanais sont détenus au secret dans un lieu inconnu et risquent de connaître la torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Amnesty International estime que ces détenus, tous des hommes, sont des prisonniers d’opinion car ils ont été arrêtés pour avoir exprimé leur point de vue. Le 15 mai, quatre employés du journal de diffusion nationale Rai Al Shaab – Ashraf Abdelaziz, le rédacteur en chef, Abuzar Al Amin, rédacteur en chef adjoint, Abu Baker Al Sammani, imprimeur, et Nagi Dahab, administrateur – ont été appréhendés à Khartoum, la capitale soudanaise, par le Service national de la sûreté et du renseignement. Ces arrestations ont fait suite à celle d’Hassan Al Turabi, dirigeant du Congrès populaire, un parti d’opposition. S’il semble qu’Hassan Al Turabi a été transféré à la prison de Kober, on ignore où ces quatre autres hommes sont incarcérés. Le Service national de la sûreté et du renseignement a par ailleurs fait une descente dans les locaux de Rai Al Shaab, qui soutient le parti du Congrès populaire. Le matin du 16 mai, les employés du journal ont découvert que les agents avaient fermé les bureaux et montaient la garde devant le bâtiment. Ces derniers mois, plusieurs journalistes, militants et autres s’étant exprimés contre le gouvernement soudanais ont été arrêtés par le Service national de la sûreté et du renseignement. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.