Écrire Rocío San Miguel,une défenseure des droits humains menacée

AU 117/10, AMR 53/007/2010, 18 mai 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 JUIN 2010 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Rocío San Miguel, une défenseure des droits humains vénézuélienne, a été victime de manœuvres d’intimidation et pourrait être arrêtée de manière arbitraire. Elle a accusé des militaires de haut rang de violer la Constitution. Sa sécurité et sa liberté pourraient être menacées. Rocío San Miguel est la présidente de Control Ciudadano (« Contrôle citoyen »), une organisation basée à Caracas. Elle a critiqué des membres des forces armées qui auraient violé la Constitution en se rangeant du côté du parti au pouvoir. Les 6 et 7 mai, cette femme a dénoncé dans les médias nationaux le comportement de plusieurs militaires. Les 7 et 8 mai, des inconnus l’ont appelée afin de lui proposer des informations sensibles au sujet de certaines activités de l’armée. Rocío San Miguel pense qu’il s’agissait d’une tentative visant à l’impliquer dans une infraction pénale. Le 7 mai, deux inconnus l’ont suivie à bord d’une voiture grise banalisée, alors qu’elle circulait dans la banlieue de Caracas, accompagnée de sa fille de 11 ans. Ces hommes l’ont dépassée, ont fait demi-tour et l’ont attendue. Ils l’ont regardée fixement lorsqu’elle est passée devant eux. Le 8 mai, Rocío San Miguel a appris de source sûre qu’une demande de mandat d’arrêt à son nom avait été présentée à un juge, mais que celui-ci avait refusé d’y donner suite. Le 13 mai, un autre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.