Écrire L’intellectuel et écrivain tibétain Tagyal risque d’être torturé en détention

AU 120/10, ASA 17/023/2010 L’intellectuel et écrivain tibétain Tagyal a été arrêté le 23 avril. Il est soupçonné d’« incitation au séparatisme ». Cet homme est un prisonnier d’opinion et risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Tagyal, 47 ans, est un célèbre intellectuel tibétain dont le nom de plume est Shogdung (ou Zhogs Dung). Le 23 avril, des agents des forces de sécurité sont venus le chercher sur son lieu de travail, une maison d’édition de Xining, la capitale de la province du Qinghai (Chine). Plus tard dans la journée, les agents se sont rendus à son domicile et ont confisqué deux ordinateurs. Ils sont retournés chez lui vers 2 h 30 du matin et ont annoncé à sa famille qu’il était soupçonné d’« incitation au séparatisme ». Tagyal serait détenu au centre de détention n° 1 de Xining, également connu sous le nom « centre de détention d’Ershilipu ». Malgré plusieurs tentatives, personne n’a pu lui rendre visite. Les Tibétains détenus par la police, en particulier lorsqu’ils sont soupçonnés d’« incitation au séparatisme », sont fréquemment torturés ou victimes d’autres mauvais traitements. Tagyal a une mauvaise vue et il souffre de troubles digestifs. L’arrestation de Taygal a d’abord été annoncée par un blog qui a été bloqué depuis. Ce blog laissait entendre que cette arrestation avait un rapport avec la publication d’une lettre ouverte rédigée le 17 avril et signée par sept autres intellectuels et artistes tibétains. Il s’agit d’une lettre de condoléances adressée aux victimes d’un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !