Écrire Le comité des grâces de l’Utah accepte d’examiner le recours de Ronnie Lee Gardner

Action complémentaire sur l’AU 113/10, AMR 51/046/2010 Le comité des grâces de l’Utah accepte d’examiner un recours Le 19 mai, le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de l’Utah a annoncé qu’il examinerait le recours de Ronnie Lee Gardner les 10 et 11 juin. Cet homme doit être exécuté le 18 juin. La décision du Comité est intervenue après que celui-ci a étudié les arguments pour et contre la commutation de la peine de mort prononcée contre Ronnie Gardner qui étaient exposés dans les requêtes écrites déposées par l’avocat de ce prisonnier et le parquet de l’État. Le Comité aurait pu rejeter le recours en grâce de Ronnie Gardner sans même y consacrer une audience, mais il va maintenant examiner de manière plus approfondie les différents arguments et témoignages, notamment les expertises concernant les problèmes que Ronnie Gardner a rencontrés dans son enfance et leurs conséquences, ainsi que son évolution personnelle depuis qu’il est dans le couloir de la mort. En octobre 1985, cet homme, aujourd’hui âgé de 49 ans, a été jugé et condamné à mort pour l’assassinat de Michael Burdell. Un juge d’un tribunal de l’État a statué en 1991 que Ronnie Gardner n’avait pas bénéficié d’une assistance juridique suffisante lors de la phase de son procès destinée à déterminer sa condamnation, notamment parce que les avocats de la défense n’avaient pas recherché ni présenté au jury de circonstances atténuantes. Il a ordonné une nouvelle audience de détermination de la peine. Cependant, la cour suprême de l’Utah a annulé cette (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !