Écrire Guatemala, une syndicaliste Delfina Vicente Yac, et ses conseillers juridiques menacés

AU 121/10, AMR 34/006/2010, 21 mai 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 02 JUILLET 2010 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une femme enceinte qui travaille dans une usine de vêtements a été menacée et a subi des pressions visant à l’obliger à quitter son travail ou le syndicat dont elle fait partie. Les avocats qui la conseillent ont été suivis et quelqu’un a pénétré dans leur cabinet après une conférence de presse au cours de laquelle ont été dénoncés les actes d’intimidation dont sont victimes certains syndicalistes. Le 21 avril, Delfina Vicente Yac, secrétaire de direction du syndicat de l’usine de vêtements où elle travaille à Guatemala, a été convoquée par l’un des dirigeants de la société. Au cours de l’entretien, celui-ci a tenté de persuader Delfina Vicente Yac soit de démissionner, soit de quitter le syndicat, et lui a dit : « il vaut mieux que vous quittiez le Comité… pourquoi risquer votre vie avec ça ? ». Ce responsable a de nouveau convoqué Delfina Vicente Yac le 22 avril et a cette fois encore essayé de la persuader de quitter son travail en affirmant : « Votre vie est en danger […] on va vous hacher menue ». Le 12 mai, des organisations de défense des droits humains et des syndicats guatémaltèques ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle Delfina Vicente Yac a dénoncé publiquement les pressions auxquelles elle est confrontée et qui visent à lui faire quitter son emploi ou le syndicat. Alejandro Argueta Ramírez et Silvia (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.