Écrire Un Somalien, Mohammad Hassan Haji, risque d’être renvoyé de force par l’Ouganda

AU 122/10, AFR 59/007/2010 Mohammad Hassan Haji, un ressortissant somalien qui a demandé l’asile en Ouganda, doit être renvoyé de force à partir du 31 mai dans son pays d’origine, où il risque de subir de graves atteintes aux droits humains. Mohammad Hassan Haji a fui la Somalie en 2008. S’étant converti au christianisme, il était constamment menacé par le groupe armé d’opposition Al Shabab, qui l’a contraint à cesser son travail de cadreur dans une entreprise musulmane. Craignant pour sa vie, il a traversé la frontière séparant la Somalie du Kenya en mai 2008 et s’est installé à Nairobi, chez son oncle. Cependant, cet homme l’insultait et menaçait de le tuer en raison, semble-t-il, de ses convictions religieuses. En avril 2009, Mohammad Hassan Haji s’est rendu en Ouganda afin d’y demander l’asile. Il vivait à Kampala, la capitale, dans une banlieue majoritairement habitée par des Somaliens. En décembre 2009, il est allé à Katuna, près de la frontière rwandaise, car il a appris que son frère y était tombé malade. Une fois sur place, Mohammad Hassan Haji a été arrêté, incarcéré puis inculpé d’entrée illégale en Ouganda. Il a été jugé à Kabale, dans le sud-ouest du pays, et déclaré coupable. Le 10 mars, le tribunal a ordonné son expulsion vers la Somalie. Mohammad Hassan Haji est actuellement détenu par la police à Kampala. Les autorités ougandaises ont indiqué que cet homme serait éloigné du territoire à partir du 31 mai. En Somalie, des civils sont victimes de torture et d’autres mauvais traitements, d’homicides (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition