Écrire Nancy Mota Figueroa (f)

AMR 41/072/2007 -AU 327/07 Nancy Mota Figueroa, leader d’une organisation de femmes à Oaxaca et militante de l’Asamblea popular del pueblo de Oaxaca (Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca, APPO) a été enlevée, puis relâchée, par des individus armés non identifiés le 2 décembre. Ils lui ont posé des questions sur d’autres militants de l’APPO, l’ont menacée de mort et de viol, ainsi que d’un nouveau rapt. Amnesty International est gravement préoccupée par la sécurité de cette femme. D’après Nancy Mota, tandis qu’elle marchait dans une rue d’Oaxaca, un véhicule blanc de type SUV aux vitres teintées et sans plaques d’immatriculation s’est arrêté à sa hauteur. Deux hommes masqués en sont sortis et l’ont poussée à l’intérieur, avant de couvrir ses yeux d’un bandeau imprégné d’un liquide irritant. Selon son témoignage, alors que le véhicule roulait dans les rues d’Oaxaca, les deux hommes l’ont interrogée sur d’autres militants de l’APPO, dont certains sont actuellement détenus. Ils lui ont enfoncé la tête entre ses genoux puis lui ont tiré les cheveux et pointé deux armes sur la tête. Elle les a entendus appuyer sur la gâchette et menacer de tirer sur elle. Les hommes lui ont ordonné de cesser son action militante, faute de quoi ils la kidnapperaient à nouveau et la violeraient. Nancy Mota Figueroa a également été frappée au ventre. Au bout d’une heure de séquestration, elle a été libérée dans un terrain vacant proche du centre-ville et menacée d’un nouvel enlèvement. Les ravisseurs auraient par ailleurs téléchargé tous les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.