Écrire Guatemala. Marvin del Cid Acevedo, un journaliste d’investigation en danger

AU 146/10, AMR 34/007/2010, 29 juin 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 AOÛT 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le journaliste guatémaltèque Marvin del Cid Acevedo a reçu plusieurs menaces de mort après avoir enquêté sur la corruption au sein d’organismes publics. Le 24 juin, l’un de ses voisins a téléphoné à Marvin del Cid Acevedo, un journaliste du quotidien national guatémaltèque El Periódico, pour lui dire que deux femmes venaient de partir de chez lui. Or, Marvin del Cid Acevedo vivait seul et ne recevait personne à ce moment-là, il est donc rapidement retourné à son domicile. En arrivant, il a découvert que quelqu’un avait pénétré chez lui par effraction. La porte était ouverte et son armoire avait été fouillée, de même que ses archives. Ses ordinateurs portables personnels et de l’argent avaient été volés et l’inscription « Tu vas mourir » avait été tracée au marqueur noir en travers de l’un des murs de la salle de bain. Le 7 juin, lendemain de la publication par son journal d’une partie de son reportage, Marvin del Cid Acevedo a reçu deux coups de téléphone au cours desquels un homme lui a demandé « qui te paye, fils de pute ? ». Il a reçu un autre appel le 8 juin, mais cette fois la personne qui téléphonait est restée silencieuse. Le 29 juin, quelqu’un l’a de nouveau appelé sans parler, bien que Marvin del Cid Acevedo ait entendu des voix étouffées en bruit de fond. Le journaliste a raccroché au bout de 30 secondes. Au cours de ces (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse