Écrire Un dirigeant étudiant iranien Majid Tavakkoli, détenu dans des conditions éprouvantes

Action complémentaire sur l’AU 341/09, MDE 13/069/2010, 29 juin 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 10 AOÛT 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le prisonnier d’opinion Majid Tavakkoli, un dirigeant étudiant iranien qui purge actuellement une peine de huit ans et demi de prison, a été transféré dans une section de la prison d’Evin (à Téhéran) où les conditions de détention sont particulièrement dures et les conditions d’hygiène déplorables. Il souffre de graves troubles respiratoires et sa santé va probablement se détériorer encore davantage s’il ne reçoit pas de soins médicaux spécialisés. Le 29 mai 2010, Majid Tavakkoli, 24 ans, a cessé une grève totale de la faim entamée sept jours auparavant pour protester contre son placement à l’isolement. Il y a mis fin après avoir été transféré dans une section générale de la prison d’Evin où il était détenu avec d’autres prisonniers. Il a de nouveau été transféré le 22 juin, cette fois dans la section 350 de la prison, réputée pour ses conditions de détention très pénibles. Les cellules sont fortement surpeuplées, et la quantité de nourriture et le nombre d’installations sanitaires ne sont pas adaptés aux détenus. Majid Tavakkoli souffre de troubles respiratoires qui se sont aggravés depuis son arrestation. Il a besoin de soins médicaux de toute urgence et Amnesty International craint que ces soins lui soient refusés dans le but de faire davantage pression sur lui. Majid Tavakkoli a été arrêté le 7 décembre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse