Écrire Libération requise pour Oulougbek Abdoussalamov, un journaliste d’origine Ouzbeke

AU 144/10, EUR 58/006/2010, 1er juillet 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 12 AOÛT 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Oulougbek Abdoussalamov, un journaliste d’origine ouzbèke détenu dans le sud du Kirghizistan, risque de subir des mauvais traitements. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion et demande donc sa libération immédiate et sans condition. Oulougbek Abdoussalamov est un membre éminent de la minorité ouzbèke de la région de Djalal-Abad, dans le sud du Kirghizistan, et le rédacteur en chef du journal régional ouzbek Didor (« réunion » en russe). Il a été inculpé d’« incitation à la haine raciale » au titre de l’article 299 du Code pénal kirghize. Le parquet de Djalal-Abad a indiqué que l’inculpation d’« incitation à la haine raciale » a été prononcée contre Oulougbek Abdoussalamov lors d’une enquête sur un épisode violent s’étant déroulé le 19 mai à l’université A. Batirov, dans la ville de Djalal-Abad. Ce jour-là, cependant, Oulougbek Abdoussalamov ne se trouvait pas à Djalal-Abad mais à Bichkek, la capitale, pour son travail. Les autorités ont par ailleurs déclaré que deux articles publiés par Oulougbek Abdoussalamov dans son journal justifiaient à eux seuls cette inculpation. Amnesty International a lu ces deux articles et estime que les propos exprimés ne relèvent pas de l’incitation à la haine raciale. Oulougbek Abdoussalamov et un de ses collègues se trouvaient dans la région d’Och, dans le sud du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.