Écrire 200 Érythréens risquent d’être expulsés par la Libye

AU 150/10, MDE 19/015/2010, 2 juillet 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 14 AOÛT 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plus de 200 ressortissants érythréens se trouvant actuellement en Libye auraient été frappés et transférés de force du centre de détention de Misratah vers celui de Sabha, où les conditions de vie sont beaucoup plus éprouvantes. Ils sont désormais susceptibles d’être renvoyés de force en Érythrée, où ils risqueraient d’être torturés. Les centres de détention de Misratah et de Sabha sont tous deux destinés à accueillir des « migrants en situation irrégulière », même si les autorités libyennes ne déploient pas de grands efforts pour distinguer les demandeurs d’asile des réfugiés et des migrants. Il y a environ deux semaines, au centre de détention de Misratah, des membres des forces libyennes de sécurité ont distribué un formulaire rédigé en tigrinya, langue parlée en Érythrée, à faire remplir par les ressortissants érythréens y étant retenus. Près de la moitié des personnes concernées ont refusé de remplir le formulaire ; d’autres l’ont fait. Un grand nombre de ces détenus craignaient que la moindre information personnelle ainsi livrée ne soit transmise aux autorités érythréennes. Par conséquent, le 29 juin, quelque 15 détenus ont essayé de s’échapper du centre de détention ; 13 auraient été capturés au cours des deux jours suivants. D’après les informations reçues par Amnesty International, dans la nuit du 29 juin 2010, une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.