Écrire Des journalistes qui passent en jugement risquent la peine de mort

Action complémentaire sur l’AU 119/10, AFR 54/023/2010, 2 juillet 2010 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 13 AOÛT 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Quatre journalistes travaillant pour un journal affilié à un parti de l’opposition passent actuellement en jugement. S’ils sont déclarés coupables, ils risquent d’être condamnés à la peine capitale. Ashraf Abdelaziz, le rédacteur en chef du journal Rai Al Shaab, Abuzar Al Amin, rédacteur en chef adjoint, Al Tahir Abu Jawhara, responsable de l’information, et Ramadan Mahjoub, rédacteur, sont actuellement jugés pour des accusations telles qu’atteinte à l’ordre constitutionnel, terrorisme et espionnage contre l’État. Au Soudan, certains de ces chefs d’inculpation sont passibles de la peine de mort. Le 16 juin, les avocats des quatre hommes se sont retirés de l’affaire avec l’accord de leurs clients pour protester contre le refus de l’accusation et des juges d’accepter quatre des témoins présentés par la défense. Une nouvelle équipe d’avocats a été formée, les audiences ont repris à la fin du mois de juin et le procès est toujours en cours. Abuzar Al Amin et Ashraf Abdelaziz ont été arrêtés le 15 mai, Al Tahir Abu Jawhara le 16 et Ramadan Mahjoub le 27 mai. Amnesty International a reçu des informations indiquant qu’Abuzar Al Amin et Al Tahir Abu Jawara auraient été torturés après leur arrestation. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !