Écrire Haroun Mahamat Abdoulaye (h), sultan du département du Dar Tama ...

... Abdelkarim Mahamat Toraye (h), préfet du département du Dar Tama ; Brahim Idriss Ibrahim (h), militaire ; Youssuf Abdekarim Abdoulaye (h), militaire ; Yakoubaye Oumar Adam (h), militaire ; Abdelaziz Moussa (h), militaire ; Ali Kaikit (h) AFR 20/013/2007 - AU 326/07 Les sept hommes nommés plus haut ont été arrêtés le 30 novembre à Guéréda, une ville de l’est du Tchad. On pense qu’ils sont détenus au secret. Ils n’ont pas été traduits devant une autorité judiciaire et risquent fortement d’être torturés ou de « disparaître ». Certains appartiennent au Front uni pour le changement démocratique (FUC), ancien groupe armé d’opposition. Ils ont été appréhendés pendant ou peu après une réunion avec le président Deby concernant le désarmement d’ex-éléments du FUC à Guéréda, qui ont jusqu’ici refusé de déposer leurs armes. Le 7 décembre, au cours d’une interview avec Radio France Internationale, un porte-parole du gouvernement a confirmé l’arrestation de ces hommes, sans préciser cependant où ils étaient détenus. Ils appartiennent tous à l’ethnie tama, comme la plupart des anciens membres du FUC. Haroun Mahamat Abdoulaye est le sultan du Dar Tama, un responsable tama. Les sept hommes ont des liens de parenté avec l’ancien ministre de la Défense, Mahamat Nour, qui a été limogé par le président le jour de leur interpellation, après avoir cherché à se réfugier à l’ambassade de la Libye à N’Djamena, la capitale. Ils sont également apparentés à une dizaine de soldats et de civils que des agents du gouvernement sont soupçonnés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse