Écrire Une femme, Gaile Owens, risque d’être exécutée dans le Tennessee

AU 112/10, AMR 51/062/2010, 12 juillet 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 SEPTEMBRE 2010 Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Gaile Owens, 57 ans, doit être exécutée dans l’État américain du Tennessee le 28 septembre. Elle a été reconnue coupable d’avoir fait tuer son mari. Elle est dans le couloir de la mort depuis plus de 24 ans et serait la première femme exécutée dans le Tennessee depuis 1820. Ronald Owens a été tué au domicile familial le 17 février 1985. Gaile Owens a été jugée en même temps que Sidney Porterfield au début de l’année 1986. Selon l’accusation, Gaile Owens avait contacté plusieurs hommes en leur proposant de l’argent pour tuer son mari et l’un d’eux, Sidney Porterfield, avait accepté cette mission. Ce dernier a été reconnu coupable d’assassinat et Gaile Owens de complicité d’assassinat. Tous deux ont été condamnés à mort. Sidney Porterfield est toujours dans le couloir de la mort, où il attend l’issue d’un recours formé au motif qu’il serait atteint d’un handicap intellectuel (« retard mental ») qui rendrait son exécution contraire à la Constitution. Avant le procès, le ministère public avait proposé aux deux accusés de requérir contre eux une peine de réclusion à perpétuité s’ils plaidaient coupable. Gaile Owens a accepté cette offre, mais pas Sidney Porterfield. Le ministère public l’a donc retirée puisqu’il l’avait soumise à l’accord des deux accusés. Les avocats de Gaile Owens affirment que sa condamnation à mort découle de la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir