Écrire Une militante blessée par balle, une autre menacée

AU 163/10, AMR 34/008/2010, 21 juillet 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er SEPTEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 7 juillet, une défenseure guatémaltèque des droits humains opposée à l’exploitation minière dans sa communauté indigène a été blessée par balle. Une autre femme militant au niveau local contre les activités minières a été menacée. Deodora Hernández est une militante associative qui a protesté contre les effets négatifs présumés de l’exploitation minière dans sa communauté indigène du village d’Ágel, dans la municipalité de San Miguel Ixtahuacán (département de San Marcos, sud-ouest du Guatemala). Elle s’est également exprimée pour défendre les droits de sa communauté en matière d’accès à l’eau, car les activités minières sont soupçonnées d’avoir une incidence sur l’approvisionnement local en eau. Le 7 juillet, elle a reçu une balle tirée à bout portant à son propre domicile. Ce jour-là, vers 19 heures, deux inconnus sont entrés chez elle en demandant à y loger pour la nuit. L’un de ses proches leur a répondu qu’ils ne pouvaient pas rester, mais leur a vendu deux tasses de café. Quand Deodora Hernández est entrée dans la pièce avec le café, l’un des hommes lui a tiré dans l’œil droit. Les deux inconnus se sont enfuis. Deodora Hernández a survécu, mais elle est grièvement blessée. Le 16 juin, le rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l’homme et des libertés fondamentales des populations autochtones s’est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !