Écrire Sept détenus disent avoir été torturés au Maroc

AU 164/10, MDE 29/015/2010, 21 juillet 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er SEPTEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Sept hommes arrêtés le 28 juin à Fès, au Maroc, ont besoin de soins médicaux de toute urgence. Tous auraient été torturés, et au moins cinq d’entre eux auraient été violés. Ils n’ont reçu aucun soin pour leurs blessures. Deux d’entre eux ont des problèmes de santé chroniques qui nécessitent des médicaments et des soins, mais ceux-ci leur ont également été refusés. Ces sept hommes pourraient faire l’objet de poursuites fondées sur des déclarations qu’ils ont été contraints, selon eux, à signer sous la torture. Mohamed Sleimani, Abdalla Balla, Bouali Mnaouar, Hicham el Hawari, Izaddine Sleimani, Hicham Sabbah et Tarek Mahla sont actuellement détenus à la prison d’Ain el Qadous, à Fès. Tous membres d’Al Adl wal Ihsan (Justice et bienfaisance), un groupe islamiste autorisé par la loi, ils sont accusés d’avoir enlevé et torturé un ancien membre de cette organisation. Ils ont été déférés le 1er juillet devant un juge d’instruction pour « appartenance à une association non autorisée », « formation d’association de malfaiteurs », « enlèvement et détention d’une personne » et « torture ». Ces sept hommes ont été arrêtés le 28 juin à Fès par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Ils ont été conduits au centre de détention de la BNPJ à Casablanca et placés dans des cellules séparées pendant 72 heures. Durant cette période, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir