Écrire Un père agressé alors qu’il réclamait justice pour son fils

Action complémentaire sur l’AU 339/09, AMR 53/008/2010, 22 juillet 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 SEPTEMBRE 2010 À : . Verifiez aupres de votre section s’il faut encore intervenir apres la date indiquee ci-dessus. Merci. Venezuela : Victor Martínez, le père d’un jeune homme de 23 ans tué l’an dernier, Mijail Martínez, a été agressé alors qu’il était en train de distribuer des tracts dénonçant l’implication présumée de responsables locaux et de hauts fonctionnaires de la police dans la mort de son fils. Sa famille, ses collègues et lui risquent peut-être de subir de nouvelles attaques. Le 3 juillet, à Barquisimeto, dans l’ouest du Venezuela, Victor Martínez distribuait des tracts dénonçant l’homicide de son fils, Mijail Martínez, et l’implication présumée de responsables locaux et de hauts fonctionnaires de police dans sa mort. Selon les informations dont dispose Amnesty International, un inconnu se serait approché de Victor Martínez et lui aurait dit qu’il ne pouvait pas distribuer de tracts à cet endroit avant de le frapper. Lorsque Victor Martínez est tombé par terre, l’homme lui aurait donné des coups de pieds dans l’estomac. Le fils de Victor Martínez, Mijail Martínez, produisait des documents audiovisuels exposant des cas de violations des droits humains pour le Comité des victimes contre l’impunité dans l’État de Lara (COVICIL). Il a été abattu le 26 novembre 2009 au Venezuela, alors qu’il réalisait un film documentaire sur des personnes qui ont été victimes de violations des droits humains aux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse