Écrire Ali Mahin Torabi (h) 21 ans

MDE 13/146/2007 - Action complémentaire sur l’AU 263/07 (MDE 13/116/2007, 16 octobre 2007) Ali Mahin Torabi pourrait être exécuté dans les prochains jours, bien qu’il s’agisse d’un mineur délinquant condamné pour un homicide commis alors qu’il avait seize ans. Selon certaines sources, l’Unité d’application des peines est en train de fixer une date, bien que l’avocat du jeune homme n’ait pas reçu la notification que la loi exige d’envoyer quarante-huit heures avant la date prévue. Ali Mahin Torabi a été arrêté le 3 février 2003 à la suite d’une bagarre sur un terrain de jeu du lycée Bani Hashemi, au cours de laquelle il aurait porté un coup de couteau mortel à un camarade nommé Mazdak Khodadian. Au moment des faits, Ali Mahin Torabi a déclaré à de multiples reprises qu’il n’avait pas frappé Mazdak Khodadian intentionnellement et qu’il n’avait réalisé que celui-ci était blessé qu’en entendant les cris d’enfants qui s’étaient attroupés autour d’eux. Aux termes de l’article 206-b du Code pénal iranien, un homicide est qualifié d’assassinat « si le meurtrier commet intentionnellement un acte de nature à provoquer la mort, même si [le meurtrier] n’a pas l’intention de tuer ». Le 8 février 2003, la 33e chambre du tribunal de droit commun chargé d’enquêter sur les infractions de mineurs à Karaj a condamné Ali Mahin Torabi en vertu du principe de qisas (juste châtiment). Par la suite, le responsable des autorités judiciaires aurait ordonné que l’affaire soit résolue au moyen d’un arbitrage. Toutefois, bien que la mère de la victime (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !