Écrire Serbie. Le cercle vicieux des expulsions forcées

AU 167/10, EUR 70/012/2010, 30 juillet 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 SEPTEMBRE 2010 À : . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités de Belgrade, la capitale de la Serbie, s’apprêtent à procéder à des expulsions forcées, les dernières en date d’une vague qui vise des communautés roms vivant dans des habitations précaires. Au moins 70 logements vont être démolis dans le quartier de Vidikovac. Si elles sont expulsées, les familles qui vivent là risquent de se retrouver sans abri. Mi juin 2010, les familles roms vivant à Vidikovac, un quartier de la municipalité de ?ukarica, à Belgrade, ont reçu des avis d’expulsion indiquant que leurs logements seraient démolis au début du mois de juillet. Bien que ces familles n’aient pas été expulsées à la date prévue, Amnesty International croit savoir qu’elles pourraient l’être dans les jours à venir. Elles craignent d’être obligées de partir de chez elles d’un instant à l’autre, sans préavis. Ces familles n’ont pas été consultées par les autorités de la ville, et aucune indemnisation ou solution de relogement ne leur a été proposée. Un certain nombre de familles roms vivant à Vidikovac ont été renvoyées de force en Serbie par plusieurs États de l’Union européenne entre 2006 et 2008. La plupart sont originaires du sud de la Serbie et en sont parties dans les années 1990, à la recherche de meilleures perspectives économiques. Dans leur ville d’origine, ces personnes n’ont aucune chance d’obtenir un logement (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.