Écrire L’Ukraine ne doit pas renvoyer de force des demandeurs d’asile

Action complémentaire sur l’AU 157/10, EUR 57/010/2010, 2 août 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 SEPTEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a enjoint à l’Ukraine de ne pas renvoyer de force quatre hommes en Ouzbékistan, où ils risqueraient de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Cependant, ces hommes risquent encore d’être renvoyés de force si l’Ukraine choisit d’ignorer cette requête. Le 26 juillet, la Cour européenne des droits de l’homme a demandé au gouvernement ukrainien de ne pas renvoyer Oumid Khamroïev, Kossim Dadakhanov, Chodilbek Soïbjonov et Outkir Akramov en Ouzbékistan pour l’instant. Le gouvernement ukrainien a jusqu’au 3 août pour donner sa réponse à la Cour. Ces quatre demandeurs d’asile ont été arrêtés en Ukraine en juin et en juillet parce qu’ils sont recherchés en Ouzbékistan, notamment pour appartenance à des organisations extrémistes ou religieuses illégales, distribution de matériels comportant une menace à l’ordre public et à la sécurité, tentative de renversement de l’ordre constitutionnel, voire pour l’ensemble de ces charges. Tous ont demandé l’asile à l’Ukraine mais aucun ne l’a obtenu. Ils ont fait appel de la décision de ce pays de ne pas leur accorder le statut de réfugié. Si l’Ukraine venait à renvoyer ces hommes en Ouzbékistan avant les audiences en appel, il s’agirait d’une violation de ses obligations internationales en matière de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.