Écrire Dilshat Paerhat, le rédacteur d’un site internet ouïghour condamné

Action complémentaire sur l’AU 262/09, ASA 17/033/2010, 2 août 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 SEPTEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci Dilixiati Paerhati (également orthographié Dilshat Paerhat), le rédacteur ouïghour d’un site Internet en langue ouïghoure, a été condamné à cinq ans d’emprisonnement le 21 juillet pour « mise en danger de la sécurité de l’État ». Cet homme est un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression pacifique. Il risque d’être torturé ou de subir d’autres mauvais traitements. Dilixiati Paerhati, rédacteur d’un site Internet appelé Diyarim, a comparu devant le tribunal populaire intermédiaire d’Ürümqi, la capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, en Chine. Deux autres hommes responsables de sites Internet en langue ouïghoure ont été condamnés pour la même raison. Ces trois hommes ont été jugés séparément. Nureli, l’administrateur du site Salkin, a été condamné à cinq ans d’emprisonnement, et Nijat Azat, responsable du site Shabnam, à huit ans. Amnesty International ne dispose que de très peu d’informations sur ces deux cas. Dilixiati Paerhati a été emmené de chez lui, à Ürümqi, le 7 avril 2009, par des hommes qui n’ont pas été identifiés. Sa famille n’a pas pu le revoir depuis et on ignore où il est détenu. Durant son procès, Dilixiati Paerhati était représenté par un avocat désigné par le tribunal. Dilixiati Paerhati a déclaré à la cour qu’il n’avait enfreint (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir