Écrire Une défenseure des droits humains, Gladys Lanza, doit être protégée

AU 170/10, AMR 37/012/2010, 4 août 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 SEPTEMBRE 2010 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une défenseure des droits humains a reçu un message électronique contenant des menaces et des appels téléphoniques anonymes. Amnesty International craint que sa vie ne soit en danger. Dans la soirée du 17 juillet, Gladys Lanza, coordinatrice du Mouvement de femmes pour la paix Visitación Padilla, a reçu un message électronique avec inscrit en objet : « Salut vieille pute !!! » Une partie du message disait : « […] Maintenant on vient pour toi, pauvre idiote !!! […] Billy Joya Amendola est de retour. » De nombreuses personnes au Honduras ont peur de Billy Joya Améndola en raison de ses activités présumées au sein du bataillon 3-16, un service de renseignement militaire qui a commis des violations des droits humains dans les années 1980. Six images étaient jointes au message : une photo de Billy Joya Améndola, un chaton tenant un fusil à lunette, une étrange procession funéraire menée par des hommes en tenue de prisonniers, une montre indiquant 10 h 12 et deux photos de Gladys Lanza. Trois heures auparavant, Gladys Lanza avait participé à une émission de radio produite par le Comité des familles de détenus et disparus du Honduras (COFADEH) au cours de laquelle elle a condamné la recrudescence du militarisme au Honduras et les projets d’implantation dans le pays de nouvelles bases militaires par le gouvernement des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse