Écrire Jafar Kazemi,un iranien débouté de son appel

Action complémentaire sur l’AU 102/10, MDE 13/081/2010, 5 août 2010 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 SEPTEMBRE 2010. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La Cour suprême d’Iran a rejeté l’appel interjeté par Jafar Kazemi contre sa condamnation à mort. Cette peine a été prononcée contre lui en raison de sa participation présumée à des manifestations antigouvernementales et de ses liens présumés avec une organisation interdite. Elle pourrait être appliquée d’un moment à l’autre. Six autres personnes accusées de liens avec la même organisation seraient également sous le coup d’une condamnation à mort. Jafar Kazemi a été arrêté le 18 septembre 2009, puis interrogé et probablement torturé pendant plusieurs mois à la prison d’Evin, à Téhéran. Il a été accusé d’avoir participé aux manifestations qui ont suivi l’annonce du résultat controversé de l’élection présidentielle iranienne, en juin 2009, et d’être entré en contact avec l’Organisation iranienne des moudjahidin du peuple (OIMP), un groupe d’opposition interdit. Cependant, aucun acte violent ne lui a été reproché. Il a été condamné à mort pour « inimitié à l’égard de Dieu », et il semblerait qu’il ait également été reconnu coupable de « propagande contre le régime ». Le 26 avril 2010, il a appris que sa condamnation à mort avait été confirmée par une cour d’appel. Un second recours semble avoir été rejeté fin juillet. À la connaissance d’Amnesty International, six autres hommes ont été condamnés à mort en Iran en raison (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir